_MG_1041

Relation PME / Grands comptes

Le marché de l’environnement se répartit en France à parts égales entre le public et le privé.
Sauf exception, les éco- PME ont actuellement un accès limité aux marchés publics. Parmi les raisons de cette situation, le secteur des éco-entreprises est dominé en France par deux grands groupes issus des services aux collectivités locales.. Cette configuration est très atypique sur le plan international.
Il s’agit donc de promouvoir des actions collectives pour que les éco-PME soient davantage en capacité de répondre avec succès à la commande publique.
Il faut aussi faciliter les relations entre les PME innovantes et les grands comptes, rendre plus régulières les rencontres grands comptes / PME sur le thème de l’environnement et assurer la promotion des opportunités en région.
Le marché de l’environnement étant porté par une dynamique de transition écologique et énergétique de l’économie, les démarches visant à sensibiliser les acteurs à ces évolutions sont aussi porteuses de développement commercial et de croissance.

Rapprochement grands comptes et éco-PME innovantes.

Pour répondre à la problématique du rapprochement des éco-entreprises et des grands comptes l’association Pacte PME en partenariat avec le PEXE organise régulièrement des vitrines de l’innovation autour des thématiques environnementales. Des formats courts, d’une demi-journée, permettent de faire rencontrer les éco-PME innovantes avec des directions achats des 50 grands groupes membres de Pacte PME soucieux d’entretenir des relations partenariales équilibrées avec des PME et de favoriser l’innovation ouverte. 16 vitrines sont ainsi organisées en 2013 sur les thématiques principales des éco-industries : sols pollués, assainissement, acoustique, écomobilité, génie écologique, qualité de l’air, traitement des déchets, efficacité énergétique dans l’industrie, etc. 160 éco-entreprises sont concernées.
Sensibilisation donneurs d’ordre privés.

L’APPEL – réseau d’éco-entreprises de Rhône-Alpes a mis en place une action afin de sensibiliser les acteurs économiques à amélioration de la performance énergétique des entreprises avec le soutien des Institutionnels : ADEME, DREAL, Grand Lyon et de la quinzaine de membres du groupes de travail Plan Climat de l’APPEL. Cela permet de valoriser l’expertise des adhérents et faire connaitre l’offre de compétences et services transversaux et ainsi générer de l’activité économique potentielle pour la filière. En faisant connaitre les compétences du réseau aux entreprises artisanales, commerciales, de services ou industrielles, les éco-entreprises sont valorisés et se créé des opportunités d’affaires pour les membres participants.

Handshake

Sensibilisation donneurs d’ordre publics.

Bretagne éco-entreprises a mis en place un programme voisin afin d’aider les collectivités de toutes tailles à apprivoiser la démarche d’aménagement durable et à se lancer elles aussi dans l’action, en réalisant un outil simple et pragmatique, conçu par des acteurs de terrain. Un guide de l’aménagement durable a été édité à plusieurs milliers d’exemplaires a été distribué et fait l’objet de 700 demandes de téléchargement de la part de collectivités de toute la France. De nombreux témoignages de collectivités ont démontré la pertinence de cet outil, notamment pour aider la commission urbanisme lors d’une révision de PLU. Cela a permis à plusieurs éco-entreprises ayant participé à sa réalisation d’être sollicité par des collectivités souhaitant bénéficier de leurs compétences.

La plate-Forme de veille des éco-entreprises : un outil de veille technologique, concurrentielle, réglementaire et commerciale (appels d’offres publics) au service du développement commercial des éco-entreprises.

La CCI de Colmar et du Centre-Alsace anime depuis 2006 le Réseau des Eco-Entreprises d’Alsace (plus de 450 éco-entreprises recensées sur la région). Ce Réseau est composé majoritairement de TPE ayant des fonctions de bureau d’études, de conseil, de conception, de fabrication, de services, de formation ou de recherche. Il a trois objectifs principaux : favoriser les partenariats entreprises/laboratoires, accompagner les entreprises à l’export et promouvoir le savoir-faire des éco-entreprises.
En 2006, la CCI a réalisé auprès des éco-entreprises et laboratoires alsaciens un audit des besoins en information. Le Centre Régional de Veille Stratégique (CRVS), créée en 2003 en partenariat avec l’Etat et la Région Alsace, a lancé cet audit, point de départ d’un projet de veille de grande ampleur au service des éco-entreprises. Ce projet entrait dans le cadre du programme régional d’intelligence économique alsacien, COGITO.
La plate-forme de veille des éco-entreprises est aujourd’hui un outil dédié du Réseau des Eco-Entreprises permettant aux entreprises de surveiller leur environnement et de prendre des décisions stratégiques.
Dans un contexte de « surinformation », la plate-forme permet la centralisation d’informations stratégiques ciblées sur la filière des éco-industries.
L’outil s’adresse aux éco-entreprises alsaciennes.
Outre ces entreprises, d’autres structures sont abonnées à ce service. En effet, depuis 2009, un déploiement national est réalisé grâce à l’appui du réseau consulaire. L’abonnement prend la forme de packages de comptes qui sont commercialisés aux éco-entreprises par la suite.
Les recettes issues de la commercialisation de la plate-forme servent essentiellement à financer le développement de nouveaux modules (cartographie de brevets, mise en place des commentaires d’articles, collecte des avis d’attribution de marchés…), afin de disposer d’un outil attractif en constante évolution et répondant au besoin des entreprises.
Mesures et résultats de l’action

Plus de 200 appels d’offres et une centaine d’articles de presse sont publiés chaque jour sur l’outil.
Les usages de l’outil sont variés : certains chefs d’entreprises extraient les appels d’offres intéressants et les envoient à leur commerciaux, d’autres se servent de l’outil comme d’une newsletter généraliste permettant de voir les articles intéressants en un coup d’œil.
L’outil, simple d’utilisation, connaît un succès auprès des entreprises, en témoigne le taux de réabonnement qui atteint 80%.
Pour plus d’informations : http://www.colmar.cci.fr/environnement-et-developpement-durable/eco-entreprises-2.html