Publié le 4 septembre 2015

3 questions à Virginie Dumoulin AAP Initiative PME – Biodiversité

Virginie Dumoulin est Sous-directrice de l’action territoriale et de la législation de l’eau et des matières premières. Elle nous présente l’appel à projets Initiative PME – Biodiversité.

1. Pouvez-vous nous présenter en quelques mots l’appel à projets « Initiative PME – Biodiversité » ?

« Initiative PME – Biodiversité » est lancé dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir. C’est un appel à projets qui tire son originalité du fait qu’il est destiné exclusivement aux PME. Son champ d’action se situe autour de la préservation de la biodiversité. Il possède un champ d’application très large : tous les projets sont concernés, qu’ils se concentrent sur les services, les produits, les travaux ou les études. L’objectif : disposer d’un résultat opérationnel dans un délai court avec des retours très rapides.
Financièrement, enfin, l’appel à projets porte sur un montant de 200 000 €, assorti d’une subvention maximale à hauteur de 50 %.

2. Quelles sont selon vous les principales spécificités de cet appel à projets ?

Il s’agit du premier AAP relatif à la biodiversité. Sa spécificité première repose donc sur sa thématique. Elle repose également sur ses destinataires : les PME uniquement, ce qui demeure assez rare. De même, les délais de cet AAP sont très courts. Il a été lancé en juillet pour un premier rendu à la fin du mois de septembre. Un jury se réunira enfin au début du mois de novembre, l’objectif étant de lancer les subventions à la fin de l’année 2015. Cette rapidité de traitement est rare, voire, à mon sens, novatrice.
Enfin, cet appel à projets innove en associant les pôles de compétitivité aux projets présentés. Une PME associée à un pôle passera en effet directement devant notre jury. Nous avons, en amont, beaucoup associé les parties prenantes pour être sûr de correspondre à la réalité, ce qui n’est pas toujours le cas dans ce type d’opérations.

3. Quelles seraient vos recommandations pour les pôles de compétitivité et les PME souhaitant répondre à l’AAP ?

Pour les PME, je leur recommande tout simplement d’aller voir leurs pôles de compétitivité !
Avant tout, je leur conseille de réellement tenter leur chance, quels que soient leurs doutes. Le champ d’application, je le rappelle, est très large. Les possibilités d’être reçues le sont encore plus puisqu’il n’existe pas de quotas. Si tous les projets sont bons, alors tous les projets seront retenus.
Toutes les conditions sont réunies pour que les candidats fassent preuve d’audace. C’est sans doute la principale recommandation à donner : être audacieux !