Pexe » Filière » La préservation de la biodiversité marine, un enjeu pour toutes les entreprises – OFB

La préservation de la biodiversité marine, un enjeu pour toutes les entreprises – OFB

Un atelier autour de la préservation de la biodiversité marine était organisé dans le cadre du Forum Biodiversité et Économie

Pour la première fois, le milieu marin était à l’honneur au Forum Biodiversité et Économie. Claude Fromageot, Directeur du développement responsable du groupe Rocher et Président de RespectOcean, Céline Liret, Directrice scientifique d’Océanopolis Acts, Virginie d’Enfert, déléguée générale du syndicat professionnel des fabricants de produits d’hygiène et d’entretien et Coco Tamlyn de l’association Coral Guardian ont dressé, à l’occasion d’un atelier dédié, un portrait de la situation et souligné l’enjeu d’une mobilisation globale, y compris des entreprises.

Céline Liret est revenue sur l’importance de l’océan pour la vie sur Terre et les bénéfices apportés par ce dernier comme son rôle dans la régulation du climat ou la production d’oxygène. Elle a ensuite dressé un panorama chiffré des différentes menaces qui affectent la biodiversité marine. Selon la scientifique, plus de 50 % du milieu marin a été modifié par l’activité humaine et plus de 11 millions de tonnes de plastique ainsi que 100 % de la pollution chimique finissent chaque année dans les océans.

Selon Virginie d’Enfert, des travaux sont déjà largement entamé à ce sujet. Par exemple, lorsque cela est possible, le plastique a été réduit voire supprimé des emballages. Tout comme les phosphates qui ne font plus partie des composants des lessives depuis 2007. Une charte de Nettoyage durable a également été lancé en 2020 avec des exigences telles que l’utilisation de matières organiques biodégradables ou la recyclabilité des emballages. La représentante du syndicat professionnel des fabricants de produits d’hygiène et d’entretien souligne cependant que la décarbonation des activités de propreté se joue principalement dans la manière d’utiliser les produits par les consommateurs. En effet, pour les lessives, 60 % du CO² émis pendant le cycle de vie du produit est consommé, non pas lors de la conception du produit mais lors de l’utilisation de celui-ci. Par ailleurs, laver son linge à 30° au lieu de 40° permet de réduire la consommation d’électricité de 40 %.

Claude Fromageot a complété ces propos en indiquant que l’ensemble des acteurs doivent être mobilisés, de l’État qui dresse le cadre règlementaire au consommateur qui choisit et utilise les produits. Il a ensuite indiqué les 4 leviers nécessaires pour faire avancer les choses :

  • la réglementation
  • la collaboration des différents secteurs d’activité
  • la recherche
  • l’éducation des consommateurs

Pour conclure cet atelier, Coco Tamlyn a évoqué le mécénat des entreprises comme une piste importante d’action. Son association Coral Guardian propose par exemple aux entreprises « d’adopter » un corail, ce qui permet de financer des projets de restauration des récifs coralliens. Grâce aux dons des entreprises, plus de 4 400 coraux ont été restaurés en 2021.

Retrouvez l’article ici !

Newsletter Contact Agenda
Boutons / close Created with Sketch.
Boutons / close Created with Sketch.
PEXE - Les éco-entreprises de France
31 bis, rue des Longs prés
92100 Boulogne-Billancourt
Tel:(33 0)1 49 10 64 25