Pexe » Actualités » Financement » Recyclage des friches : le Gouvernement double le fonds dédié pour atteindre 650 millions d’euros

Recyclage des friches : le Gouvernement double le fonds dédié pour atteindre 650 millions d’euros

Annoncé en décembre dernier dans le cadre du plan France Relance, le Gouvernement a déployé en 2021 un fonds de 300 millions d'euros pour le financement des opérations de recyclage des friches abandonnées. L'appel à projets a connu un réel succès et les lauréats seront désignés à la fin du mois de mai. Sans délai, le gouvernement annonce un doublement du fonds friches, abondé de 350 millions d'euros supplémentaires.

L’objectif : accompagner un aménagement durable de nos territoires en maîtrisant l’étalement urbain, revitalisant les villes et territoires en déprise, et ainsi freiner l’artificialisation des sols tout en encourageant la construction de logements.

L’enveloppe initiale de 300 millions d’euros annoncée fin 2020 a fait l’objet d’un cadrage national. Elle a également été déclinée en un appel à projets national sous l’égide de l’ADEME pour les friches industrielles et minières (40M€), et des appels à projets régionaux pilotés par les préfets pour les friches urbaines (259M€). Ces appels à projets sont aujourd’hui clôturés.

Les appels à projets régionaux ont suscité 1 119 dossiers, pour 1,562 milliards d’euros demandés. 631 dossiers ont été déclarés éligibles et suffisamment matures par les préfets. Cela fait donc un total de 496 millions d’euros de subventions.

Les 259 millions d’euros prévue sur 2 ans seront finalement débloqués dès la première année, en 2021.
La liste des lauréats sera annoncée d’ici la fin du mois de mai, sur la base des propositions des préfets.

Le Premier ministre a annoncé une nouvelle enveloppe de 350 millions d’euros supplémentaires. Cela en faveur de la relance de la construction et de la lutte contre l’artificialisation des sols.

Pourquoi aider à la réhabilitation des friches ?

La reconversion des friches contribue à la trajectoire du « zéro artificialisation nette » fixée par le Gouvernement. Inscrite dans le projet de loi Climat et Résilience actuellement en débat au Sénat.

Cependant, la réutilisation de friches, qu’elles soient commerciales, ferroviaires, portuaires ou routières, industrielles, militaires ou minières, s’accompagne souvent d’un surcoût, notamment en cas de pollution, qui rend plus difficile l’équilibre économique de ces opérations, en particulier en secteur détendu. Pour ces opérations hors marché, un soutien public est souvent indispensable.

Le soutien économique du Fonds friches est complémentaire des dispositifs que l’Etat déploie avec ses opérateurs, en particulier les établissements publics fonciers, ou des outils de contractualisation et de financement, comme les « projets partenariaux d’aménagement » ou les « opérations de revitalisation territoriale. »

Newsletter Contact Agenda
Boutons / close Created with Sketch.
Boutons / close Created with Sketch.
PEXE - Les éco-entreprises de France
31 bis, rue des Longs prés
92100 Boulogne-Billancourt
Tel:(33 0)1 49 10 64 25