Publié le 14 mai 2020

Un référentiel de compétences pour l’ingénieur écologue

L’UPGE a conduit avec l’AFIE, CINOV TEN et Syntec un travail pour formaliser les compétences et connaissances qu’attendent les employeurs de l’ingénieur écologue.

La fonction d’ingénieur écologue existe depuis plusieurs dizaines d’années au sein des bureaux d’études en écologie, des entreprises de travaux de génie écologique, des gestionnaires d’espaces naturels, ou encore auprès des maîtres d’ouvrage privés et publics. Mais plusieurs questions se posent encore sur la nature :

  • confusion avec d’autres titres (environnementaliste),
  • référentiel inexistant,
  • parcours de formation hétérogènes,
  • place de certaines compétences ne faisant pas consensus…

Avec l’aide des réseaux d’employeurs, l’UPGE a élaboré un référentiel partagé permettant de :

  • décrire précisément la fonction d’ingénieur écologue ;
  • identifier les principales compétences attendues ;
  • lister les connaissances nécessaires ;
  • présenter les principaux secteurs d’activité potentiels ainsi que les types d’emplois accessibles.

Cette dynamique complète celle menée avec Pôle emploi concernant l’intégration de l’ingénieur écologue au sein des codes ROME. Elle servira de base pour des projets futurs : qualification des bureaux d’études, reconnaissance et valorisation / création de parcours de formation en ingénierie écologique…

Ingénieur, écologue, métier