Publié le 28 octobre 2019

UPGE : atelier espèces protégées liées à l’activité économique le 18 novembre à Paris

Comment concilier obligations réglementaires, activités économiques et opportunités écologiques ? Comment favoriser la faune et la flore dans les projets d’aménagement ?

 A l’initiative du groupe de travail biodiversité opportuniste, l’UPGE, l’UNPG et le CIL&B, en partenariat avec le ministère de la Transition écologique et solidaire et le Centre de ressources génie écologique de l’Agence française pour la biodiversité, organisent

le 18 novembre de 9h45 – 17h

un atelier sur

la biodiversité liée aux activités économiques.

au 270, rue Saint Jacques,

75 005 Paris

>>>>Inscription obligatoire ICI<<<<

 

  • Programme de la journée

 

Les projets d’aménagements, zones en chantier ou sites en exploitation, à vocation principalement économique, transforment fortement les milieux sur lesquels ils se développent. Cette modification du biotope peut favoriser l’apparition de certaines espèces, dont la gestion peut ensuite être complexe, en particulier lorsqu’elles sont protégées. L’accueil d’une faune et d’une flore diversifiée, sur ces sites, représente une réelle opportunité écologique : développement des populations, nature temporaire, habitats de substitution, … Parallèlement, favoriser cette biodiversité, lorsqu’elle comporte des espèces protégées, gêner la conduite du projet ou l’exploitation du site, allant parfois jusqu’à la suspension de l’activité.

L’accueil des espèces favorisées par l’activité nécessite le développement de savoirs, d’outils et de méthodologies adaptées à la conciliation des enjeux écologiques, réglementaires et économiques. Ces solutions, souvent spécifiques à un type d’activité économique et à un contexte local particuliers, se développent lorsque différentes structures portant la préservation de différents enjeux se rencontrent et dialoguent.

Tout d’abord, la matinée sera l’occasion de présenter certaines des démarches d’aujourd’hui et plusieurs des succès d’hier, afin de vous inspirer dans le développement ou la mise en place de solutions adaptées à la préservation des enjeux que vous défendez dans vos actions, pour votre activité ou pour votre territoire.

Ensuite, l’objectif de l’atelier participatif de l’après-midi est de réunir maîtres d’ouvrages, bureaux d’études, services de l’Etat, entreprises de travaux, scientifiques, associations, et collectivités pour faire émerger des pistes de solutions qui pourront être développées dans les prochaines années. Pour cela, vous serez réunis par tables thématiques accueillant une dizaine de personnes autour des thèmes détaillés à la suite du programme.

Les inscriptions se font sur weezevent ; merci de préciser les tables thématiques sur lesquelles vous souhaitez vous investir (détails ci-dessous). Un buffet sera à votre disposition le midi, pour 26,50€.

 

Pour toute demande, n’hésitez pas à contacter Max Edet  : m.edet@genie-ecologique.fr, 06 27 38 63 27.

 

Détail des thèmes

  1. Comment anticiper l’apparition des espèces à enjeu ?
  2. Comment détecter et réagir à l’apparition d’espèces à enjeu sur le site ?
  3. Gestion adaptative : comment intégrer la nature dynamique de la biodiversité dans la vie des projets ?
  4. Comment favoriser les échanges entre les acteurs pour trouver des solutions conciliant les enjeux écologiques et économiques ?
  5. Comment intégrer les espèces à enjeu à la gestion courante ?
  6. Comment réaliser et diffuser les retours d’expérience, pour une amélioration continue de la prise en compte des espèces liées à l’activité ?
  7. Penser dans le temps et l’espace : vers une gestion à l’échelle du territoire ?
  8. Favoriser temporairement la faune et la flore permet-il un gain écologique permanent ?